cliquez sur l'image pour regarder un extrait de la vidéo
 

Hostage : The Bachar Tapes, Walid Raad,
Atlas Group, (english version), 16:17m, 2001.


The Bachar Tapes, est un documentaire expérimental de Walid Raad, artiste libanais vivant à New York. Il présente une vision singulière de la crise des otages qui s’est déroulée pendant la guerre civil libanaise et qui occupait la vie politique et publique occidentale des années 80 et 90.
La détention de cinq américains par des “islamistes militants“ au Liban y est relatée par le témoignage de Souheil Bachar, le seul arabe qui aurait été séquestré avec les cinq otages étasuniens.
En 1999, Bachar collabore avec Atlas Group, une fondation de recherche sur l’histoire contemporaine du Liban. 53 cassettes vidéo retraçant sa captivité sont produites. Seules les cassettes numéro 17 et 31 sont accessibles en dehors du Liban. Bachar y examine notamment les aspects culturels de sa détention avec les américains.


***


Atlas Group est une association bien réelle, mais une partie de ses membres sont imaginaires. En effet, l’auteur des Bachar Tapes, Souheil Bachar, n’existe pas.
Walid Raad écrit une histoire contemporaine. Par la “fictionalisation“ et la construction d’une narration nouvelle il procède à la déconstruction de l’histoire officielle et du document historique. Au travers d’un processus de réappropriation, il joue avec la mémoire et avec son histoire perdue, intégrant une perspective arabe dans un discours largement dominé et construit par l’Occident.